Nombre et localisation des pharmacies en Belgique

Nombre et localisation des pharmacies en Belgique

L’ouverture, la fermeture ou le transfert d’une pharmacie est définie par une législation spécifique. Un élément central dans cette législation est la répartition géographique et démographique des officines. Dans un futur proche, l’Arrêté Royal sera revu. L’objectif est de diminuer le nombre de pharmacies en Belgique et d’en augmenter la portée.

Avec notre expertise en géomarketing, nous avons analysé la situation actuelle. Nous avons localisé les pharmacies sur le territoire et calculé la quote-part de pharmacies groupées. Finalement, la population locale a été mise en perspective de l’offre ; cette dernière analyse sera disponible sous forme d’une carte interactive à partir du 2 octobre.

Une vue globale

Réparties sur l’ensemble de la Belgique, nous comptons près de 5.000 pharmacies actives. Ces pharmacies sont représentées sur la carte par une boule orange. Les concentrations les plus importantes sont observées au niveau des centres-villes. Nous constatons également que le nombre de pharmacies est plus élevé en Flandres qu’en Wallonie. Les boules bleues sur la carte représentent les pharmacies bénéficiant d’une fermeture provisoire. Au total ce sont 170 officines qui sont comptabilisées sous ce statut. Le nouvel Arrêté Royal limitera ces fermetures provisoires à une durée maximale d’un an.

Figure 1 : répartition des pharmacies en Belgique

Part de marché des groupes de pharmacies

Par rapport à l’offre décrite ci-dessus, quel est la place des groupes de pharmacies ? Il s’agit de la question centrale de cette seconde analyse (dans cet article nous parlons d’un groupe à partir de 4 implantations).

De nos calculs il ressort que 19% des officines font partie d’un groupe de pharmacies. La répartition de ces groupes n’est pas homogène sur l’ensemble de la Belgique. La carte ci-dessous permet de voir arrondissement par arrondissement la part de marché des groupes de pharmacies par rapport aux pharmacies indépendantes. La taille du symbole représente le nombre de pharmacies présentes. Les couleurs représentent la répartition entre groupes de pharmacies et pharmacies indépendantes.
La suite pour le 2 octobre : distance moyenne pour la population et analyse des communes avec sur- ou sous-équipement.

Figure 2 : répartition, par arrondissement des pharmacies indépendantes et pharmacies groupées

Densité des pharmacies

En moyenne, la Belgique compte 4,39 pharmacies par 10.000 habitants. La comparaison de cette moyenne avec la situation réelle, commune par commune, donne une image nuancée. Ainsi, nous constatons que l’offre réelle varie entre 0 et 11 pharmacies par 10.000 habitants.

Consultez la carte interactive

Vous désirez transférer l’activité de votre officine ? Acquérir ou ouvrir une nouvelle implantation ?

Dans ce cas, entourez-vous d’experts en analyse géographique et démographique pour justifier la plus-value de votre projet et obtenir ainsi les accords nécessaires.

Des dossiers argumentés pour obtenir l’autorisation d’ouverture.

Nous réalisons différentes analyses et cartes afin de mettre en évidence l’amélioration de la répartition géographique et démographique de votre projet de transfert. La population de l’entité est étudiée et comparée aux différentes pharmacies présentes. Vous n’aurez plus qu’à rassembler les données utiles pour constituer votre demande auprès des autorités compétentes.

L’équipe de SIRIUS Insight accompagne depuis de nombreuses années les pharmaciens dans la constitution de leurs dossiers. Le taux d’acceptation des demandes est nettement plus élevé grâce à la précision des études.

Un Arrêté Royal en profonde mutation

Dans un avenir proche, l’AR du 25 septembre 1974 qui définit l’ouverture, le transfert et la fusion d’officines ouvertes au public sera révisé. Deux objectifs sont visés :
L’agrandissement de la zone desservie par pharmacie.
La diminution du nombre de pharmacies.

Il ne sera plus possible de faire appel à des arguments de répartition géographique ou démographique. Les fermetures provisoires seront limitées à maximum un an. Des transferts resteront possibles pour des officines réalisant simultanément une fusion moyennant le respect d’un certain nombre de critères.